OLIVIER CAROLE

Musicien : Basse, Chant, Chœurs

Olivier a participé à de multiples projets, aux côtés d'artistes nationaux et internationaux :

Ben l'Oncle Soul // Backpack Jax // Taÿfa // Manu Katché // Catherine le Forestier // Sixun // Lawrence Clais // Nelson Veras // Stéphane Galland // Loten Namling // Leslie // David Pasquet // Jean-Charles Guichen // Merzhin // Les Vendeurs d'Enclumes // Gad Elmaleh // Jamel Debbouze // Oceakyl // Sandra Caroll Quintet

Polyvalent dans de nombreux styles musicaux, Olivier a joué sur tous les continents, dans 33 pays.

Il a participé à plusieurs émissions de télévision : Nulle Part Ailleurs (Canal +) // Le Hit Machine (M6) // Dance Machine 2000 (M6) // Les Années Tubes (TF1) // Le Grand Journal (Canal +) // One Shot Note (Arte) // Taratata (France2 / France4) // NRJ Music Awards (TF1) // Les Victoires de la Musique (France2 / France4) // Later With Jools Holland (BBC) // Acoustic (TV5 Monde).

Depuis 18 ans, Olivier enseigne également la basse (cours, ateliers) à Jazz à Tours. Il anime des stages sur toute la France, et a participé à l'élaboration de 2 méthodes d'enseignement de la musique et de la basse.

Olivier a réalisé la plupart des parties de guitare basse sur l'album "So On" : sur tous les morceaux sauf "Love". 

MOGAN CORNEBERT

Musicien : Batterie, Percussions

Mogan a commencé la batterie à l'âge de 9 ans, en écoutant du jazz et du rock, puis il s'est mis aux percussions.

Après des études au Conservatoire de Tours et à l'école de Jazz-à-Tours, Mogan a poursuivi son apprentissage grâce à de multiples et enrichissantes rencontres musicales et humaines.

Ses influences sont variées : Aka Moon, James Brown, Steve Reich, Coltrane, Led Zeppelin, et plein d'autres.

Mogan a participé à de nombreux projets, en France, aux côtés d'artistes aux univers variés :

Zem // Oceakyl // Jacques Gamblin // Andy Sheppard // Mallet Horn Jazz Band // Arkady Shilkloper // Pavement Bangerz // Walter Sobcek // Sandra Caroll Quintet // Jean-Louis Pommier // Chantemômes // Morgane Ji

Il honore 2 contrats d'endorsement : batteries DW Drums et cymbales T-Cymbals.

Mogan enseigne parallèlement la batterie et les percussions depuis plusieurs années à Jazz à Tours et au CESMD Poitou-Charentes.

Mogan a joué la plupart des batteries sur l'album "So On" : sur tous les morceaux sauf "Love" et "A Kid of the World", plus quelques percussions.

XAVIER GERONIMI (TOX)

Musicien : Guitare lead

Tox naît en Bretagne, dans les Côtes d'Armor, en 1960, d'un père corse et d'une mère bretonne.

Tout jeune, en écoutant "Rock around the clock" de Bill Haley et ses Comets, il a un véritable coup de foudre pour le rock des années 50 et le son des guitares électriques. C'est une révélation !

Il acquiert sa première guitare électrique à 14 ans, une Aria blanche Deluxe, sur laquelle il fait ses premières armes de guitariste. Il a depuis acheté et revendu environ 400 guitares !

Il apprend à jouer en autodidacte, reproduisant note à note les parties guitares des disques de David Bowie, Otis Redding, Booker T, etc.

Il démarre en jouant dans les bals. C'est là qu'il est repéré et engagé, à 17 ans, pour jouer dans la première mouture du groupe rennais Ubik. Les chansons, orientées musique expérimentale, lui permettent de progresser rapidement en termes de son et rythmiquement. Avec Ubik et Peter Hammill (leader de Van Der Graaf Generator), il enregistre l'album "Surf", à Bath, qui sort en 1983.

En 1984, Tox sympathise avec Étienne Daho, que lui présente son ami Frank Darcel, guitariste du groupe rennais Marquis de Sade. L'album "La Notte", la même année, marque le début de 15 ans de complicité et de travail en commun entre les 2 hommes.

En parallèle, Tox joue avec la chanteuse Sapho, avec qui il découvre le Japon, au cours d'une tournée de quelques mois (pendant laquelle il rencontre Carlos Alomar, le célèbre guitariste de David Bowie, dans un club branché de Tokyo). Il multiplie également les collaborations ponctuelles (Starshooter, Bill Pritchard, Daniel Darc, Françoise Hardy, etc.)

Au début des années 90, Tox alterne les tournées avec Étienne Daho et Alain Bashung. Quelques années plus tard, il collabore, sur scène et en studio, avec Indochine, Peter Kingsbery ou encore Jacques Higelin.

Il s'oriente vers la musique bretonne à compter des années 2000, collaborant avec Alan Stivell pour l'album "Back to Breizh", Denez Prigent pour "Sarac'h", les Frères Guichen, et intégrant le collectif Celtic Procession.

En 2007, Tox retrouve Étienne Daho, pour l'album "L'invitation", sur lequel il compose 8 des 11 titres.

Entre 2009 et aujourd'hui, Tox travaille tour à tour avec le groupe Republik, Jean-Charles Guichen, Breizharock et la formation celto-berbère Taÿfa, dans laquelle il sympathise notamment avec Olivier Carole et Phil Collas.

Tox joue de la guitare sur 5 des morceaux de l'album "So On" : "Trapped", "Beautiful Night", "Upside Down", "Trouble" et "Hatred (Love)". 

PHIL COLLAS

Musicien : Piano, Claviers, Chœurs

Pour Phil, la musique, c'est depuis toujours !!

C'est une histoire qui remonte à l'âge de ses 3 ans, sur un transistor rouge à lampes Novanex !

Issu d'une lignée de musiciens, Phil n'a pas échappé à la tradition familiale.

Il démarre très tôt, au piano et au saxophone, dans un répertoire classique.

Durant l'adolescence, la découverte du groupe Kraftwerk le marque profondément. Il commence à faire de la recherche sur les sons.

Après avoir étudié la musique classique pendant 10 ans aux Conservatoires de Tours et de Paris, Phil s'est ouvert à d'autres couleurs musicales en voyageant en France et à travers le monde (Afrique, Caraïbes, États-Unis, Polynésie, Guyane, Surinam, etc.) avec différents artistes, notamment Florent Pagny, Deep Forest, le groupe Taÿfa (celto-berbère) pour lequel il a composé plusieurs titres, sur 2 albums (Sony Music), Jean-Jacques Goldman ou Hubert-Félix Thiéfaine.

De rencontres en rencontres, Phil est ensuite devenu arrangeur et a travaillé en studio (Méga à Paris, ICP à Bruxelles, Master Studio au Mans) avec plusieurs artistes internationaux : Peter Kingsbery, Manu Katché, Robert Charlebois, Thierry "Titi" Robin, Leslie, Neiman et bien d'autres.

Par ailleurs, Phil compose pour des documentaires (Albert Uderzo, Locomotive la Mikado, Tembotrip voyage en Afrique) destinés à la télévision.

Dans ses créations, Phil cherche à regrouper ses différentes passions :

     - l'échange humain,

     - l'astronomie,

     - et, bien sûr, la musique !

Phil a réalisé les parties claviers de 7 des morceaux de l'album "So On" : "Baby Doll", "Play the Game", "Beautiful Night", "So On", "Wholeness", "The Light Inside" et "Trouble".

ANDRÉ BELDENT (MACSON)

Musicien : Guitare lead, Chant, Chœurs

L'aventure musicale de Macson démarre en 1968. Il est alors élève à l'École Normale du Mans.

Avec 3 condisciples, il monte le groupe Heaven Road, qui se spécialise dans un premier temps dans des reprises de Colosseum, The Who, Jethro Tull ou Soft Machine.

Rapidement, les 4 compères se mettent à composer, mettant notamment en musique un poême de Verlaine "Soleils Couchants".

Le répertoire s'étoffe, les concerts s'enchaînent, et, au bout de 3 ans, les 4 apprentis instituteurs décident de quitter l'École Normale et de se consacrer à plein temps à la musique.

Repéré par un producteur, suite notamment à plusieurs passages mémorables au Golf Drouot, le groupe se rebaptise "Satan" sur ses conseils.

C'est encore au Golf Drouot que Macson et ses copains reçoivent en 1973 le titre de "Meilleur groupe français semi-professionnel".

"Satan" asseoit sa réputation via de nombreux concerts, notamment une tournée avec Caravan, en 1974.

Un album est enregistré avec beaucoup de soins en 1975, à Angers. Il ne sera cependant pas diffusé à l'époque, l'industrie musicale le boudant, malgré son indéniable qualité. C'est une grande déception pour Macson et ses partenaires, qui décident d'arrêter "Satan" quelques mois plus tard.

Un autre projet, le groupe de reprises "Ciel d'Été" (qu'ils avaient monté parallèlement à "Satan", à partir de 1974) prend alors le relais. "Ciel d'Été" écumera avec succès les scènes des Pays de la Loire pendant une dizaine d'années, avant de s'arrêter à son tour.

Macson est aujourd'hui encore très actif, à 65 ans, multipliant les concerts : tant en solo (guitare, voix), qu'avec sa formation "Macson le Groupe", spécialisée dans les reprises rock 60s 70s ou encore le groupe "Blues Legend", qui fait revivre, à la sauce électrique, les standards du blues et du blues-rock.

Macson ne dédaigne pas non plus donner un coup de main musical, avec son talent inimitable, à ses amis de la scène mancelle, parmi lesquels Sandra Caroll et Nicolas Macsana.

Enfin, très récemment, en 2016, notamment grâce aux efforts du musicologue manceau Julien Thomas, Macson et ses fans ont eu la grande joie de voir le mythique album de "Satan" enfin édité, 41 ans après son enregistrement. Il est distribué en France, en Espagne, en Italie, et jusqu'aux États-Unis !

Macson joue de la guitare sur 4 des morceaux de l'album "So On" : "Face the Mirror", "So On", "Trouble" et "Hatred (Love)". Il chante également un choeur, dans la chanson "Wholeness".

ESTHER MARTEAU

Musicienne : Flûte

Sur l'album "So On", Esther joue les parties de flûte de la chanson "A Kid of the World".

THIERRY CHASSANG

Ingénieur du son (Master Studio)

Thierry a démarré à 14 ans comme batteur dans un groupe de reprises rock et hard rock, avec ses cousins.

Jusqu'à 21 ans, il poursuit à la batterie dans plusieurs groupes, toujours autour d'un répertoire rock, hard rock et blues rock.

A 22 ans, dans le but de faire une maquette pour sa formation, il acquiert ses premiers matériels d'enregistrement : une table de mixage et un micro. Il commence ensuite à enregistrer son groupe, et d'autres également.

Voulant devenir batteur professionnel, Thierry suit pendant 2 ans les cours de l'American School of Jazz, où il progresse rapidement dans tous les domaines musicaux : solfège, harmonie, composition et, bien sûr, batterie.

Après cette très bénéfique expérience, il intègre un nouveau groupe, dans un style fusion (jazz-rock) semi-professionnel. Il continue parallèlement, parce qu'il aime ça, à enregistrer des musiciens dans son studio, qui s'étoffe petit à petit.

Comme Thierry est très doué pour le son, sa réputation grandit localement et de plus en plus d'artistes lui demandent de les enregistrer. Cela l'incite à acheter davantage de matériel de prise de son, pour encore améliorer son travail. Il finit par construire lui-même un local spécialement dédié à son studio, à Mulsanne, au sud du Mans. Master Studio est né !!!

Les meilleurs groupes sarthois, et même au-delà, viennent alors voir Thierry. La charge de travail est telle qu'il n'a plus le temps de jouer de la batterie !

La réputation de Master Studio s'accroît, à tel point que les meilleurs musiciens français de rap viennent y enregistrer leurs albums, ainsi que quelques pointures de l'industrie de la musique, comme Peter Kingsbery (c'est d'ailleurs à cette occasion que Thierry rencontre Olivier Carole et Phil Collas), Manu Katché, Robert Charlebois ou encore Tryo.

Depuis lors, de nombreux artistes, célèbres ou non, se sont succédés dans le studio de Thierry, qui a désormais acquis une solide notoriété dans le monde musical français.

Thierry a intégralement enregistré l'album "So On" à Master Studio. Il en a également assuré le mixage (avec Sandra Caroll et Nicolas Macsana) et le mastering.

ÉRIC HÜBSCH

Artiste, Dessinateur et Illustrateur

Éric passe son enfance entre le sud-est et l'est de la France.

Il rentre à l'École des Beaux Arts à l'âge de 18 ans et en ressort diplômé.

Il se lance alors dans la bande dessinée, réalisant notamment : "Chant d'Excalibur", sur un scénario de Scotch Arleston, "Ploneis l'Incertain" et les deux tomes de "Topaze", d'après l'oeuvre de Marcel Pagnol.

Éric intervient parallèlement régulièrement dans des écoles (primaires et secondaires) et des médiathèques, pour animer des ateliers de création et présenter l'univers de la bande dessinée.

Éric a dessiné la pochette (recto et verso) de l'album "So On". Il est également l'auteur de tous les dessins du groupe Caroll Macsana & Friends, notamment ceux présents dans ce site.

ALVARO ORTEGA

Artiste, Dessinateur, Illustrateur, Animateur et Musicien

Artiste, illustrateur et musicien depuis plus de 20 ans, Alvaro Ortega travaille pour des journaux, des magazines, des revues de bande dessinée, des agences de publicité et autres types de média graphiques, principalement en Espagne.

A ce jour, il a publié des bandes dessinées, des comic strips, des affiches, des posters, des couvertures de disques et des animations tant en Espagne qu'au niveau international.

En matière d'animation, il a réalisé depuis 2006 une série de vidéoclips, principalement autour des Beatles, mais aussi d'autres groupes anglais des années 60. Par ailleurs, il a collaboré avec de nombreux groupes d'hommage aux Beatles, ou autres types de groupes, réalisant des animations pouvant notamment être utilisées sur scène. 

La plupart de ces vidéos d'animation sont disponibles sur sa chaîne Youtube : http://www.youtube.com/user/aalvarortega

Depuis peu, il a publié une série d'affiches grand format destinées au marché espagnol. Elles sont disponibles, sous différents formats et versions, dans sa boutique en ligne.

Quelques références :

     - Dessins : Macworld, El País, Simo, Médecins sans frontières, El Mundo magazine, Popular Science, Crash Wines, Canal +, Thyssen Museum, etc.

     - Vidéos : Deniz Simon, Nacha Pop, Los Negativos, José Estragos Band, Hombres G, The Vinylos, The Taxi Talk, The Rabeats, la série des "Beatoons", etc.

     - Bandes dessinées : "Los Arquitectos", "Revillos", "Magenta y los Patentados", "Me puede repetir la pregunta", etc.

Alvaro a intégralement réalisé le vidéoclip "Uncertainty". Il a également réalisé toutes les animations du vidéoclip "Love".